• L'île Grande : L'ÎLE aux CARRIERS...

    Dés le XIVème s. le granit de l’ÎLE GRANDE est exploité et utilisé pour l’édification de la cathédrale de Tréguier.

    Dans la seconde partie du 19ème s., au niveau régional, l’île Grande avec ses 14 hectares de carrières, constitue le plus bel exemple d’extraction de granit en bord de mer. Les îlots sont loués aux exploitants. On compte jusqu’à 120 carrières d’origine diverses, venus notamment des îles Chausey et du Cotentin. De 1860 à 1910, 800 tonnes de granit sont extraites par mois et taillées dans l’île appelée « L’ÎLE aux CARRIERS ».

    Sous toutes les formes, pavés, bordures de trottoir et moellons de toutes sortes, le granit de l’île Grande transporté par bateaux, des gabares chargées sur l’estran à marée basse, débarque dans tous les ports de Manche et de l’Atlantique.

    On en retrouve aussi à Pau, Lourdes et Paris. A Paris, où il est utilisé par le Baron Haussmann pour la construction de beaux immeubles. L’écrivain Ernest Renan, originaire de Tréguier, rend responsable le Baron de faire disparaitre l’île, pillée de son granit.

    L'île Grande : L'ÎLE aux CARRIERS...

    La vie des carriers.

    A l’île Grande, la vie des carriers est rude. Sur les îlots, il n’y a pas d’abri pour les tailleurs, on taille sur place, exposé aux vents, au froid et dépendant des heures de marées.

    Entre deux marées, on reste sur le site et les femmes apportent le repas de midi et du soir les jours d’été. On travaille jusqu’à 12 heures par jour et en plusieurs lieux de l’estran selon la hauteur des marées.

    En 1989, les dernières carrières de l’île Grande cessent toutes leurs activités.

    L'île Grande : L'ÎLE aux CARRIERS...
      Monument réalisé en souvenir des carriers de l'île. Oeuvre de David Puech

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :